A la découverte de Kodokan ! CM2 La Chaumière

Kiai ! CM2 La Chaumière

Chaque semaine, le lundi et le mardi, trois élèves de notre classe pratiquent le judo. Un sport que nous découvrons dans notre établissement depuis le début de l’année scolaire. Une salle de classe a été spécialement équipée de tatamis (revêtements de sol) et un professeur diplômé enseigne cet art ancestral japonais a des enfants ravis de découvrir de nouvelles valeurs sportives et humaines.

 

Une expérience unique qui nous a poussé à s’intéresser à une forme de pédagogie physique, mentale et morale, en lien avec notre projet de classe sur la santé. Une occasion de partager nos découvertes sur le judo. Le judo n’est pas seulement un sport mais c’est d’abord un art de vivre qui inculque des principes et des valeurs.

 

Jigoro Kano, le créateur du judo

Jigoro Kano, le créateur du judo

Le judo, une inspiration de la nature

C’est en observant les branches chargées de neige et voyant les plus grosses casser sous le poids de la neige et les plus souples s’en débarrasser en pliant, un moine japonais fit le constat suivant : le souple peut vaincre le fort. S’inspirant de cette observation et des techniques de combat des samouraïs le jujitsu « technique de la souplesse », le Maître Jigoro KANO (1860-1938) posa en 1882 les principes fondateurs d’une nouvelle discipline.

 

Le judo, la voie de la souplessekanji judo

En proposant un développement physique, moral et spirituel, le judo permet aux judokas de s’épanouir en harmonie avec eux-mêmes et surtout avec les autres. Il est généralement catégorisé comme art martial moderne qui par la suite a évolué en sport de combat et en sport Olympique.
Le terme judo est composé de 2 kanjis (caractères chinois) signifiant souplesse, adaptation « ju » et la voie, le principe « do ». Judo peut donc se traduire par la voie de souplesse ou principe de l’adaptation

 

A la découverte de Kodokan ! CM2 La ChaumièreLe judo, lieu d’étude de la voie

Le lieu où l’on pratique le judo s’appelle le dojo « lieu d’étude de la voie ». Les pratiquants nommés judokas, portent une tenue en coton renforcée appelé judogi, ou « kimono » en France (même si le terme kimono en japonais ne correspond pas). Le judogi est généralement blanc, mais pour distinguer les combattants dans les compétitions, un judoka peut avoir un judogi bleu.

Le judo se pratique pieds nus, chez les hommes torse nu sous le judogi et chez les femmes un tee-shirt blanc sous le judogi.

A la découverte de Kodokan ! CM2 La ChaumièreLes judokas s’exercent, à l’entraînement et en compétition, sur un tatami. Avant d’entrer sur le tatami d’une salle de judo, il faut le saluer. De même lorsqu’on le quitte. Dans un cours de judo, le judoka est dans le devoir, également de saluer son professeur.

 

Grades et ceintures

Les grades sont attribués à un pratiquant et permettent d’évaluer son niveau technique, son efficacité au combat, son degré d’ancienneté, ainsi que ses qualités morales. Ce qui correspond au respect du code moral ainsi qu’un investissement suffisant dans la pratique. Sans un minimum de respect des règles exigées, aucun judoka ne peut prétendre à l’obtention d’un grade.

A la découverte de Kodokan ! CM2 La ChaumièreLes ceintures de couleurs ont été inventées en Angleterre au milieu des années 1920 puis introduites en France par le professeur Mikinosuke Kawaishi. On trouve dans l’ordre les ceintures blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron et la fameuse ceinture noire. Mais aussi deux ceintures supérieures, une rouge et blanche du 6ème au 8ème dans et une rouge pour 9ème et 10ème dan.

 

Le rituel

Le judo commence et se termine par le salut, appelé « rei ». Ce salut signifie la dignité et la paix intérieure avant comme après le combat. Il annonce aussi le respect des règles ainsi que la droiture et la sincérité. Le judoka devrait saluer lentement, gravement et faire en sorte de montrer le respect à celui qu’il salue. Un salut oublié ou mal exécuté, est le signe d’un judo mal compris et superficiel.

On distingue trois manières de saluer.A la découverte de Kodokan ! CM2 La Chaumière

Ritsurei, le salut debout, en pliant le haut du corps, talons joints, le regard en avant, les mains sur la face externe des cuisses. Ce salut s’adresse au partenaire.

Zarei, le salut à genoux. À partir de la position debout, le judoka se met à genoux en posant d’abord le genou gauche puis celui de droite. Le judoka s’assied sur ses talons, salue et se relève
A la découverte de Kodokan ! CM2 La Chaumièred’abord avec le pied droit. Ce salut se place au début et à la fin d’un cours collectif, dans les kata et le travail au sol « Ne-waza » et s’adresse au partenaire.

Salut du dojo. Les Japonais ne se serrent pas la main pour dire bonjour afin d’éviter le contact dans un souci d’hygiène principalement. Le salut est donc monnaie courante dans la vie de tous les jours et revêt un caractère plus cérémonial dans la pratique des arts martiaux.

  • Salut du tatami
    Sur le bord du tatami, salut afin de montrer le respect envers la surface de travail sur laquelle le travail va s’effectuer.

  • Salut en ligne
    – Au début du cours le salut à la photo du maître Kano afin d’honorer sa mémoire et le remercier pour la transmission de son enseignement.
    – Le salut aux professeurs afin de montrer notre respect, et les remercier du temps qu’ils vont nous consacrer.
    – Fin du cours : remerciement aux professeurs pour l’enseignement qu’ils nous ont dispensé.

  • Salut individuel
    – Avant et après le travail en binôme.
    – Montrer le respect à notre partenaire (ou adversaire en compétition).
    – Remerciement pour le travail qu’il nous a permis de réaliser.

 

Le code moral

Lorsqu’il a créé le judo, Jigoro Kano voulait extraire du jiu-jitsu un moyen d’éducation du corps et de l’esprit « adapté à l’éducation de toute une nation ». Depuis sa création, l’enseignement du judo est accompagné de l’inculcation au judoka de fortes valeurs morales. Certaines valeurs du judo sont donc directement extraites du bushidô. Le bushidô est le code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus d’observer.

 

* Kodokan : Ecole pour l’étude de la voie, c’est aussi le nom du dojo de Jigoro Kano

 

Podcast audio
Interview Bryan – Hamal sur le judo : les origines, la pratique…

 

Vidéo
Le sport est un élément important du projet « Santé » de l’école. Les élèves apprennent, chaque semaine, de manière ludique les bases du judo.

Le reportage vidéo sur la chaîne YouTube de la CINOR

Le reportage vidéo sur la playlist YouTube de l’école La Chaumière

 

Article Yamin – CM2 Ecole La Chaumière

Copyright photo article Alpha Coders

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.