Halloween – CM2 Alain Lorraine

Atelier Web Reporter - Halloween - CM2 Alain Lorraine

Halloween, « la veillée de tous les saints », est une fête d’origine celtique irlandaise. Cette fête trouve ses origines il déjà 3000 ans. Elle était célébrée pour accueillir la nouvelle année, mais aussi les esprits des défunts. Cette fête était destinée à créer des ponts entre le monde des morts et des vivants.

 

Jack la lanterne
On raconte beaucoup d’histoires, dont la légende de « Jack la lanterne », qui explique que Jack était tellement avare, que lorsqu’il rencontra le diable, celui-ci lui accorda un sursis avant de rejoindre l’enfer ou le paradis. Depuis ce jour, Jack erre dans le noir entre le paradis et l’enfer en s’éclairant d’une lanterne. On a symbolisé cette légende en creusant des citrouilles en tête de Jack, en mettant une bougie à l’intérieur pour faire une lanterne.

 

La chasse aux bonbons
Halloween se fête en famille ou entre amis. C’est la fête préférée des petits gourmands. Elle se célèbre dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Les enfants enfilent leurs déguisements les plus terrifiants et leurs maquillages les plus horribles, pour aller de maisons en maisons faire la chasse aux bonbons. Les maisons sont décorées de toiles d’araignées, de squelettes, de citrouilles et de fantômes. Les enfants sont déguisés en sorciers, sorcières, vampires, fantômes, loups garous, zombies et autres choses qui font peur.

 

Trick or treat
La tradition s’appelle « trick or treat », ou en français « des bonbons ou un sort ». Partout dans les quartiers, les rues, les enfants vont frapper de portes en portes réclamer des friandises, des sucettes ou tout plein de sucreries. Un plaisir pour les petits gourmands, mais attention aux caries !

 

Gran Mèr Kal
Halloween ne se fête pas beaucoup à La Réunion. Dans l’île ce n’est pas « Jack la lanterne », mais « Gran Mèr Kal » qui fait peur aux petits comme aux grands. Quand le soleil se couche, il ne faut plus sortir. Cette terrible sorcière venait chercher les enfants. Les mamans mettaient en garde les petits ravageurs en leur disant : « si ou arrèt pa, Gran Mèr Kal va ni trap aou ! ».

 

Séréna Verbar, 9 ans – CM2 Alain Lorraine

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.