Safe sexe – CM2 La Chaumière

article safe sexe la chaumière

Tout le monde est concerné par la sexualité. Jeunes comme moins jeunes. Toutes les institutions également. Ecole, parents, médias. Si le plaisir existe, le danger peut également être présent. D’où la nécessité d’informer, dès le plus jeune âge, les ados et les adultes de demain. Petit cours d’éducation sexuelle !

 

Chacun doit être attentif à l’éducation sexuelle des jeunes. Les changements de la société et les progrès technologiques font que les campagnes d’information dans ce domaine doivent devenir obligatoires. Les gens doivent être conscients des risques liés à la sexualité. Car il n’existe pas que le plaisir. Il existe des maladies sexuellement transmissibles comme le virus du SIDA (le VIH) et bien d’autres. Il y a aussi le risque d’une grossesse précoce. C’est à dire des jeunes filles qui tombent enceintes trop jeunes et qui voient leur avenir professionnel et personnel s’effondrer. Il est donc important de parler de la sexualité et des préventions liées à ce domaine.

A notre âge, nous sommes trop jeunes pour avoir des rapports sexuels avec quelqu’un. Il faut donc attendre que nous soyons adultes pour être plus conscients de nos actes. Mais il y a des jeunes qui ne veulent pas attendre. C’est pour cela qu’à l’école primaire on nous sensibilise à cette éducation sexuelle.

 

Je sais, donc je suis

Mardi 13 juin, une infirmière qui travaille au collège Montgaillard, est venue nous expliquer ce qu’est la sexualité. Les deux classes de CM2 de l’école ont participé à cette intervention. Nous avons appris beaucoup de choses en discutant librement sur un sujet souvent tabou. Pendant cet échange chacun a pu se rendre compte que l’information concernant l’éducation sexuelle intéresse les jeunes de notre âge. Il est en effet très important que les jeunes connaissent et comprennent ce qui se produit dans notre corps. Par exemple, le développement d’une maladie ou d’un problème de sexe. Il est important de savoir comment est constitué notre corps et son fonctionnement. L’infirmière nous a parlé d’une métamorphose dont nous n’avions pas conscience, le changement et le développement de notre corps. Et plus particulièrement une période précise pas toujours bien vécue par les ados, la puberté.

 

Comment se manifeste la puberté

Quand les garçons grandissent leur voix change. On dit qu’elle mue. Alors, que celle des filles ne change pas. Les muscles commencent à se développer et des poils commencent à apparaître sur certaines parties de leur corps (les aisselles, le pubis). Un peu plus tard, des boutons commencent également à faire leur apparition sur le visage et d’autres parties du corps comme le dos par exemple. C’est ce qu’on appelle l’acné. Chez les filles, on rencontre ce même symptôme.

Chez les filles les poils commencent également à pousser comme chez les garçons. La poitrine commence à se développer. La voix subit également une mue mais celle-ci est beaucoup moins marquée que chez les garçons. Au début de la puberté, les filles voient apparaître leurs premières règles vers 10 ou à 15 ans. Elles peuvent également apparaître plus tôt ou plus tard. Cela est le signe qu’elles peuvent tomber enceinte et avoir un enfant.

 

Qu’apporte la sexualité aux jeunes ?

Cela apporte du plaisir aux jeunes de faire l’amour. Lors d’un week end entre amis, avez-vous déjà remarqué des étoiles dans les yeux et un sourire chez une personne. Comme votre humeur change après des ébats sous la couette ou dans le foin. Quand à la surface se joue une véritable danse entre les deux partenaires, nos hormones mènent le bal. Toutes ces émotions ressenties sont le signe que l’on est amoureux. On ressent comme des fourmis dans le coeur et on voit des étoiles des yeux de celui qu’on aime.

 

La dopamine, moteur du sexe

La dopamine est un neurotransmetteur ayant un rôle important dans le plaisir que l’on ressent. Elle transmet des informations entre les neurones. Quand sa production ou la circulation est altérée, la communication se fait fait entre les neurones. Elle joue un rôle important également dans les addictions. C’est elle qui déclenche les sensations et l’effet de plaisir liés à l’amour et au plaisir sexuel.

 

Qu’est ce que la grossesse précoce ?

On parle de grossesse précoce lorsque la future maman est mineure (moins de 18 ans). En France, les grossesses précoces représentent environ 2% des grossesses. Elles comportent des risques de complication aussi bien pour la mère que pour le futur bébé. La grossesse précoce est celle qui a lieu chez des filles et de jeunes adolescentes. Cela devient possible à partir de la puberté avec l’apparition des premières règles. De plus, le corps de la jeune fille subit des transformations, signes qu’elle devient une femme capable de se reproduire. Attention cela ne veut pas dire que l’on est prête à assumer et vivre une maternité. Après plusieurs études, la grossesse précoce est de plus en plus fréquente. Il s’agit d’un problème prioritaire en matière de santé, étant donné le risque de mortalité qu’elle représente pour les nouveaux nés et les mères adolescentes.

 

Les causes des grossesses précoces

La grossesse précoce a un certain lien avec l’absence ou l’insuffisance d’éducation à la sexualité. Parfois une grossesse précoce peut survenir à la suite d’un viol. C’est malheureux, mais cela arrive bien souvent. La grossesse précoce est souvent très mal vue et souvent condamnée par l’environnement social et familial. Quand elle tombe enceinte à l’adolescence, la jeune fille est souvent considérée coupable d’une telle situation. Elle a tendance à être discriminée sans pouvoir compter sur l’aide dont elle a besoin. C’est pour cela que les experts insistent pour que la mère précoce puisse compter sur le soutien de sa famille et être accompagnée lors des visites médicales et des soins.

Pour conclure, j’aimerai dire que l’éducation à la sexualité est très importante. La prévention doit commencer dès la pré-adolescence afin d’éviter les grossesses précoces et surtout aider les jeunes à mieux comprendre leur corps.

Elisa

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Raphaël dit :

    Merci à vous Mr.Jehan de nous avoir initié au métier du journaliste et d’avoir été là tout au long de l’année avec nous. Merci à toi et à Mme.Florance !

  2. Elisa 974 dit :

    Merci à vous Mr Jehan d’ avoir été là avec nous le mardi et le vendredi, et j’espère qu’ on se retrouvera un jour.En tout cas merci pour tout ce que tu as fait pour nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.