Le diabète – CM2 Alain Lorraine

Atelier web reporter - CM2 Alain Lorraine - Article le diabète

J’aborde dans cet article un sujet qui me tient à coeur ! En effet ma marraine est touchée par le diabète. La maladie lui a été diagnostiquée à l’âge de 14 ans. L’acceptation de sa maladie s’est faite très tard. Mais en devenant une jeune adulte, elle a pensé à sa future vie, un travail et aussi fonder un foyer. Un projet qu’elle a très bien réussi aujourd’hui.

 

Bien sûr cela n’a pas toujours été facile. Etre adolescente, sortir avec des amis, mais ne pas pouvoir boire et manger comme eux c’est révélé extrêmement frustrant pour elle. Avant de comprendre sa maladie, et que son organisme s’adapte à son traitement, il y a eu d’innombrables allers retours entre la maison et l’hôpital. Ma marraine reconnaît avoir eu un très bon environnement familial, amical et médical.

 

Le diabète est une maladie dont on ne guérit pas. En revanche pour faciliter la vie des personnes atteintes on peut la traiter et la contrôler. Elle se caractérise par un manque, ou un défaut d’insuline qui est fabriqué par le pancréas.

 

Il existe deux sortes de diabètes :

  • le diabète de type 1

Il touche le plus souvent les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Il se traite par injection d’insuline à vie. Ce type de diabète est dû à une absence de sécrétion d’insuline par le pancréas.

 

  • le diabète de type 2

Il touche une large population à partir de 40 ans. Il se traite par des antidiabétiques oraux, une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. Ce type de diabète est dû à une mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules et de l’organisme.

 

A la Réunion en 2015, la cause du diabète est associée à de nombreuses complications médicales et certifiée dans de nombreux accidents de la vie : 96 000 cas, 250 décès, une vingtaine d’amputations par mois et 2 150 séjours hospitaliers.
On peut aussi ajouter à ce bilan 600 dialysés et 1 200 complications cardio vasculaires.

 

Le diabète est une maladie évolutive et peut être à l’origine de diverses complications. Il entraîne des complications extrêmement graves : accident vasculaire cérébral, baisse de la vue, déchaussement dentaire, attaque cardiaque, insuffisance rénale, hypertension.

 

Il existe toutefois des signes qui peuvent nous alerter en cas de diabète. Un amaigrissement, un besoin fréquent d’uriner, la perte d’énergie, une soif intense, des problèmes de concentration, une hyper ou hypoglycémie.

 

Une bonne gestion de son diabète passe avant tout par l’acceptation de sa maladie et une bonne connaissance de celle-ci. Chaque diabétique doit surveiller sa glycémie à l’aide de son appareil. Ensuite suivre son traitement qui se fait par injection ou comprimés. S’il est nécessaire pour un diabétique de faire du sport, il doit surtout faire attention à son alimentation qui n’est plus aussi saine qu’il y a 30 ans. Un diabétique ne peut pas manger comme n’importe qui, n’importe quoi. Il ne faut surtout pas hésiter à se faire aider par les différentes associations qui existent et les professionnels de santé.

 

Ilona Basse – 10 ans

Copyright photo Thierry Ehrmann

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Lachaud dit :

    Bravo moi ma sœur est diabétique depuis qu’elle a 2 ans mais la elle a 3 ans et demis

  2. Bon travail ilona de thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.