La télé, la vie en images – CM2 La Chaumière

article tv cm2 la chaumiere mire

La télévision est un ensemble de techniques destinées à émettre et recevoir des séquences audiovisuelles, appelées programme télévisé. Des programmes constitués d’émissions, de films et de séquences publicitaires. Le contenu de ces programmes est transmit par ondes radioélectriques ou par réseau câble sous terrain. La télévision a conquit le monde entier, quitte à faire naître quelques comportements addictifs au fil du temps !                                                                                                                                                                 

Histoire des techniques

L’invention de la télévision a été un long travail de collaboration entre chercheurs et bricoleurs de différents pays. Tout commence à partir de 1870 avec Willoughby Smith et ses recherches sur la photoconductivité du sélénium : la résistance électrique d’un produit à base de souffre et sa réaction à la lumière.

Dix ans plus tard des chercheurs se lancent dans les premiers travaux sur la transmission d’images. Maurice Leblanc en particulier travaille sur la transformation de la lumière en électricité, sa modification en image fixe. Il s’attaque ensuite à la possibilité de diffusion des images et la création d’un écran pour la réception des images.

En 1897, Ferdinand Braun fabrique le premier tube cathodique. Un objet essentiel de la télévision analogique, utilisé jusqu’à la fin des années 80. Ensuite la télévision passe au numérique, et les téléviseurs sont équipés d’écrans LCD, des écrans à cristaux liquides.

                                                                                                                     Analogique vs numérique

Le son et le mouvement sont des phénomènes continus. Pour les reproduire, il faut les enregistrer sur un support. Deux solutions s’offrent alors : soit on enregistre le signal de façon continue, et c’est un enregistrement analogique ; soit on n’enregistre que certaines valeurs de ce signal, et on parle alors de signal numérique (source internaute).

                                                                                                                     La télévision en France
  • La télévision publique

La première télévision s’appelle la R.T.F. (Radio Télévision Française), société nationale française chargée du service public de l’audiovisuel. Créé en 1949, elle s’installe dans le paysage médiatique français, alors dominé essentiellement par la radio. C’est sur la R.T.F. qu’apparaît le premier journal télévisé (source INA).

L’O.R.T.F (Office de Radiodiffusion Télévision Française) remplace la R.T.F. en 1964. , il a pour but de diffuser des programmes nationaux et régionaux. L’Office doit également assurer la diffusion des programmes radios et télés publics, gérer les émetteurs et produire des émissions de divertissement de d’information.

L’O.R.T.F disparaît à l’été 1974. Sa dissolution donne naissance à 7 nouvelles sociétés de programmes radio, télé, et de diffusion : Radio France, Télévision Française (TF1), Antenne 2 (A2), France Région 3 (FR3), Télédiffusion de France (TDF), Société française de production (SFP), Institut national de l’audiovisuel (INA).

  • La télévision privée

En 1985 apparaissent les premières chênes de télévisions privées. Elle ne dépendent plus de l’Etat et du gouvernement français. Elles sont gérées et dirigées par des groupes économiques indépendants. Leur apparition bouleverse le paysage médiatique français.

En effet, si les chaînes publiques bénéficient de subventions ou de budget national pour assurer leur fonctionnement, les chaînes privées vivent grâce à l’apparition de la publicité.

Quelques chaînes privées françaises : Canal +, la Cinq, M6, TV6.

                                                                                                                                La télévision à La Réunion
  • La télévision publique

A La Réunion la télévision publique est diffusée le 24 décembre 1964 sous l’impulsion de Michel Debré, alors député de ce département français d’outre-mer. Le premier émetteur est installé à la Montagne, dans les hauts de Saint-Denis. La diffusion ne couvre que le chef-lieu et Sainte-Marie, la ville voisine. A l’époque seuls quelques centaines de téléviseurs équipent les foyers des deux communes. En effet sur l’île le prix d’un téléviseur dépasse un mois de salaire moyen. En raison d’émetteurs supplémentaires qui permettent une couverture sur l’ensemble de l’île, les familles s’équipent, au fil du temps, d’un ou plusieurs téléviseurs.

Depuis son lancement local, la télévision publique s’appelle l’O.R.T.F, Réunion. Le temps d’antenne quotidien se limite à trois ou quatre heures de programmes. Ils s’articulent autour de quelques interviews, des reportages locaux, des émissions ou des films importés de métropole.

Le premier journal télévisé de l’île est diffusé depuis les studios du Barachois par le journaliste et présentateur Jean-Vincent Dolor.

la télé des années 60 (greniertv.over-blog)

la télé des années 60 (greniertv.over-blog)

1971 marque un tournant pour la télévision publique réunionnaise où l’on ne parle que le français. Cette année là l’O.R.T.F. Réunion diffuse la toute première émission en créole. Un radio crochet intitulé : Bourbon y cause Bourbon y chante.

En 1976, après l’éclatement de l’O.R.T.F. en France, la station s’appelle désormais FR3 Réunion. Avec la mise en place de deux satellites dans la zone, deux ans auparavant, la station peut désormais étoffer son programme. Elle reçoit plus de programmes depuis la métropole et peut diffuser des retransmissions en directs d’événements internationaux.

L’année 1976 est également un repère important. C’est à partir de cette date que la télévision locale diffuse l’ensemble de ses programmes en couleur.

Le 31 décembre 1982, la chaîne prend le nom de RFO Réunion à la suite de la création de la société nationale de programmes RFO (Radio Télévision Française d’Outre-Mer). Elle devient Télé Réunion au début de l’année 1999. A partir de cette date le créole réunionnais est omniprésent dans les émissions produites localement.

  • La télévision privée

Télé Free Dom est la première télévision privée de La Réunion. Elle diffuse de 1986 à 1991 sur l’île sans autorisation. Télévision pirate, elle est néanmoins très populaire auprès des jeunes. Interdite de diffusion par le C.S.A. (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), cette décision va provoquer des émeutes populaires en février 1991 à Saint-Denis. (Document INA)

Antenne Réunion est créée en mars 1990. Elle est autorisée par le CSA à diffuser ses programmes sur l’antenne de Canal + Réunion, autorisée également par le CSA. Une situation qui lui impose de diffuser de 18h30-19h40. En 1992 elle obtient son propre canal avec 3 heures de diffusion, et atteint deux ans plus tard 12 heures d’émissions quotidiennes. Son programme est constitué d’émissions locales, complété en majeure partie, d’émissions de télévisions privées métropolitaines.

Quelques chaînes privées régionales : Canal + Réunion, Télé Kréol, Kanal Austral.

                                                                                                                     Les équipements

Au fil des années la télévision évolue. A leur création les télévisions sont placées dans des meubles en accord avec la décoration du salon. On ne se lève plus de son siège pour appuyer sur des boutons et changer de chaîne. Il suffit d’appuyer sur une télécommande confortablement installé dans son canapé et regarder les programmes sur un écran accroché au mur, ou posé sur un meuble. Du coup nos télévisions sont également moins imposantes. Les processeurs informatiques ont remplacés les tubes cathodiques d’antan.

                                                                                                                                                   Manon Funel – CM2 La Chaumière

Nate Grant – Unsplash

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ribotte Sloann dit :

    Jadore ton article bravo😘👍

  2. Joseph dit :

    Bravo pour cet article. Arriver à résumer en quelques paragraphes l’histoire de la télé en métropole et dans notre département, un exploit. J’adore votre ironie sur le fait que l’on appuie désormais sur la télécommande confortablement installé dans son canapé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.