Visite au jardin de l’Etat – CE1 CE2 Grand Canal

visite au jardin de l'état grand canal

Jeudi 24 mai 2018, nous sommes allés en bus au jardin de l’État. Nous avons visité le Muséum d’Histoire Naturelle, un lieu historique pour découvrir le patrimoine réunionnais.

 

Au rez-de-chaussée, on a vu une exposition temporaire : « Collections Collectionneurs ».
En premier, nous avons fait une visite libre et on s’est ensuite rassemblés et les guides nous ont demandé de choisir un animal pour le présenter à un camarade de la classe. Monsieur Valliamé nous a présenté le lion d’Atlas, un lion des montagnes. Et, Antoine, un élève, nous a présenté le lièvre sauteur d’Afrique du Sud. Nous avons vu des objets anciens, des animaux, des insectes, des minéraux…

Compte-rendu réalisé par : Axel, Isra, Laura, Leito, Théo.

 

Le premier étage propose une exposition permanente.
La première salle se compose de lémuriens et de makis de Madagascar. Le fossa est leur prédateur ! Les lémuriens et les makis sont endémiques de Madagascar.

La deuxième salle se compose d’oiseaux.

Dans la troisième salle, il y a des insectes, des poissons, des crabes, des requins et des oiseaux endémiques de la Réunion : le Pétrel de Barau, le Papangue, le Tuit-tuit, l’Oiseau vert… et des oiseaux réunionnais qui ont disparu comme le Solitaire : le cousin du Dodo qui a existé sur l’île Maurice.
Le fond des vitrines montre l’habitat des animaux présentés. Par exemple, la vitrine du paille-en-queue présente un paysage de falaise.

Lexique :

Endémique : que l’on trouve dans un endroit en particulier. Exemple : le papangue vit uniquement sur l’île de la Réunion.

Indigène : qui est venu par ses propres moyens. Exemple : le paille-en-queue. D’autres animaux ont été introduits ce qui veut dire que l’homme les a emmenés dans le pays.

le Fossa

Compte-rendu réalisé par : Adhayan, Johan, Lino, Lucie, Nathan et Noha.

 

Un groupe a interviewé nos deux guides : Monsieur Valliamé et Monsieur Adamdjy.
Comment les animaux sont-ils arrivés ici ?
Les animaux sont arrivés au muséum grâce à des collectionneurs, à des scientifiques et au public qui nous les ont offerts.

Comment les avez-vous conservés ?
Les animaux sont conservés dans un congélateur puis ils sont ensuite naturalisés dans un laboratoire à côté du muséum.

Depuis quand ces animaux sont-ils ici ?
Ils sont dans le musée depuis 1854.

Est-ce qu’il n’y a que des animaux endémiques ?
Non, il y a des animaux endémiques mais il y a aussi des animaux introduits par l’homme ou bien qui sont venus par leurs propres moyens.

Lexique :

Naturaliser : donner une apparence vivante à un animal mort grâce à une technique de conservation particulière.

Taxidermie : l’art de donner l’apparence du vivant à des animaux morts. Le métier correspondant est celui de taxidermiste ou empailleur.

Compte-rendu réalisé par : Ernest, Inès, Justine, Louise et Orlane.

 

Un groupe a travaillé sur l’histoire du bâtiment du muséum d’Histoire Naturelle.

Créé le 14 août 1835 et terminé en 1837, le palais législatif se situe au coeur de la ville de Saint-Denis.
Il devient un muséum en 1855 et également le premier musée créé à la Réunion.
De 12 000 pièces de collection à son ouverture en août 1855, nous sommes passés aujourd’hui à environ 500 000 pièces.

Compte-rendu réalisé par : Antoine, Drazick, Jules et Maxime.

 

Ensuite, nous sommes partis avec un autre guide, Adrien, découvrir le jardin de l’État. Avec lui, nous avons observé quelques arbres remarquables.

Le bonnet de prêtre est un arbre qui peut atteindre 20 m de haut et qui pousse le long du littoral. Son tronc est lisse et ses fleurs blanches, très belles. Il porte ce nom car ses fruits ont la forme d’un bonnet de prêtre.
Les fruits flottent sur l’eau de mer et voyagent ainsi par leur propre moyen.

L’arbre à saucisses a des fleurs rouges qui ne sentent pas bon. Les fleurs s’ouvrent la nuit et sont pollinisées par des chauves-souris. L’arbre porte ce nom car ses fruits ressemblent à des grappes de saucisses. Seul l’arbre femelle produit des fruits.

L’arbre à contreforts pousse droit puis il s’étale au niveau de ses branches. Il ressemble à un parasol avec au niveau du sol des racines qui poussent tout autour du tronc et qui maintient cet arbre solidement. On le reconnaît facilement grâce à ses feuilles dorées.

Le banian est un cousin du figuier. Ses nombreuses lianes se transforment en tronc. Celui du jardin de l’État à environ 250 ans !

L’arbre à boulets de canon, ses fleurs et ses fruits poussent à partir du tronc sur des branches avec des épines. Ces fruits ont la forme de boulets de canon qui sentent très mauvais lorsqu’ils tombent par terre et s’ouvrent.

Le bonnet de prêtre
Le bonnet de prêtre
Le bonnet de prêtre
L’arbre à saucisses
La fleur de l'’arbre à saucisses
L’arbre à contreforts
L’arbre à boulets de canon
Le banian

 

Les élèves du CE1/CE2

 

Vidéo – Visite au Jardin de l’Etat

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.